Les questions pièges et les plus fréquentes du code du permis moto

permis moto

Vous avez pour ambition de passer prochainement votre permis moto ? Vous suivez actuellement des cours afin de préparer au mieux ce moment important ? Ne considérez pas alors l’examen du code comme une simple formalité ! Il s’agit, au contraire, d’une épreuve pouvant contenir de nombreux pièges. Dans de telles conditions, il ne sera alors pas simple d’obtenir la note minimale requise (35 points sur 40 possibles) afin d’accéder à l’étape suivante. Heureusement, vous trouverez dans le texte ci-dessous un récapitulatif des questions pièges les plus souvent posées dans le cadre de l’examen du code de la route.

Les équipements de sécurité

Pour réussir le code moto, la seule méthode réellement efficace reste le bachotage. Vous n’aurez pas d’autres alternatives que d’apprendre par cœur les réponses aux questions. Vous aurez ainsi une bonne vision des questions qui vous poseront problème le jour de l’examen.

Parmi les thématiques posant le plus de difficultés aux candidats du permis moto figure indiscutablement la sécurité. Vous découvrirez ainsi qu’il est obligatoire d’être casqué et qu’il est fortement recommandé de porter des équipements adaptés à la pratique (protection des jambes, des avant-bras ou encore de la colonne vertébrale). Il vous sera également rappelé certaines obligations légales, comme par exemple la présence d’un dispositif ABS (système anti-blocage de roues ou dans la langue allemande Antiblockiersystem) sur toutes les motos neuves et sur tous les scooters neufs de plus de 125 cm3 en circulation depuis le 1er janvier 2017. Vous serez dans le même temps sensibilisé aux spécificités de la pratique de la moto. Vous ne serez pas surpris de lire ainsi que cette dernière ne possède pas les mêmes capacités d’absorption d’un choc qu’une voiture.

La partie mécanique

La formation permis moto (y compris la formation moto 125) comprend également plusieurs modules d’apprentissage traitant de la partie mécanique. L’idée n’est, bien évidemment, pas de faire de vous un véritable mécanicien deux roues mais de vous enseigner les notions de base. Vous découvrirez également certains principes qui vous aideront à mieux comprendre le comportement de la moto.

Il vous sera de plus enseigné l’importance de la maintenance, comme par exemple le contrôle de l’état de la chaîne. Celui doit être effectué tous les 500 km et seule la partie se trouvant sous le bras oscillant doit être inspectée. Vous serez également alerté sur l’usure des pièces. Vous découvrirez par exemple à ce moment que l’usure maximale constatée sur les pneus d’une moto ne pourra dépasser un millimètre (contre 1,6 mm pour une voiture).

Les règles de circulation

L’examen du code moto comporte de nombreuses questions en rapport avec les sanctions pour non-respect de la législation. Il vous faudra donc connaître toutes les peines encourues en fonction de la gravité de l’infraction. Vous devrez par exemple savoir que :

  • L’absence de dispositifs réfléchissants sur le casque entraîne la perte de trois points sur le permis et une amende de 135 €.
  • excès de vitesse de plus de 40 Km/h par rapport aux limitations autorisées engendre la perte de quatre points et la rétention immédiate du permis de conduire
  • un délit de fuite peut vous conduire en prison (pour 3 années au maximum)
  • des tests existent afin de démontrer que le pilote a consommé récemment de la drogue
  • Si vous commettez plusieurs infractions, le retrait maximal de points sur le permis de conduire sera limité à 8
  • Le port d’un écran fumé est strictement interdit la nuit

Les risques

Le Code de la route moto liste également les situations considérées comme à risque. Vous apprendrez alors quelles sont les bonnes pratiques permettant de stationner l’engin en toute sécurité ou pour prendre un virage serré sans ralentir trop fortement la vitesse. Vous serez de plus sensibilisé à la meilleure manière de se comporter au sein d’un peloton de motard (rouler en quinconce uniquement dans les lignes droites) ou au fonctionnement spécifique des clignotants.

Le respect de l’environnement

Comme bien d’autres textes légaux, le Code de la Route évolue sans cesse. Parmi les nouveautés les plus significatives de ces dernières années figurent en bonne position les questions relatives à la protection de l’environnement. Concernant cette thématique, vous devez notamment savoir que :

  • le bruit émis par votre deux roues ne devra pas excéder 90 dB
  • certaines villes imposent aux motos une vignette Crit’Air
  • il faut toujours privilégier le rapport le plus élevé afin de limiter la consommation de carburant


5 conseils avant de prendre le volant l’hiver
Passer le permis de conduire de A à Z